28 Mar 18

Achat ou vente de véhicule : que faut-il savoir ?

Partager   

  
  

Vous désirez vendre ou acheter un véhicule, mais ne savez pas trop comment vous y prendre ? Voici quelques réponses aux questions que vous vous posez.


Vous désirez vendre ou acheter un  véhicule, mais ne savez pas trop comment vous y prendre ? Voici quelques réponses aux questions que vous vous posez.

Vendre son véhicule

La première question à se poser est sans nul doute : « À quel prix puis-je vendre ma voiture ? ».

De façon à vous donner un ordre d’idée, votre première démarche est de vous tourner vers l’argus pour en connaître un premier prix. Après cette première estimation, il vous est possible de majorer ou de minorer sa valeur en fonction de son état général, de son ancienneté, du nombre de kilomètres, de ses options et de ses réparations réalisées. Sur internet, nombreux sites proposent d’estimer votre voiture via la cote automobile fournie par l’Argus (appelée aussi cote Argus).

La seconde question : « À qui vendre ma voiture ? » Vous pouvez vendre votre voiture à un mandataire, à un concessionnaire ou à un garagiste. Si votre véhicule est en bon état, la négociation du prix est, la plupart du temps assez facile.

Cependant, n'hésitez pas à négocier le prix en mettant en évidence ses atouts. Vendre votre véhicule à un particulier demande de la vigilance. Journaux et sites internet sont multiples à proposer leurs petites annonces et il est bien de ne pas acheter sans voir essayer au préalable le véhicule.

Si vous ne vous y connaissez pas en voiture et caractéristiques, mieux vaut consulter certains sites dédiés à l’automobile.

 

Comment se passe l'achat d'un véhicule d'occasion ?

 

Que vous achetiez un véhicule d’occasion chez un professionnel ou auprès d’un particulier, les démarches sont les mêmes et vous pouvez les consulter sur le site du gouvernement : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1707. Si vous achetez à un particulier, veillez à ce que ce dernier vous remette un certificat de cession et un certificat de situation administrative (attestation de non-opposition et de non gage) qui est facilement réalisable et que vous pouvez imprimer dans l’immédiat sur le site web du gouvernement.

Ce certificat vous permet de faire immatriculer votre nouveau véhicule et d’être assuré qu’il peut être vendu. Le vendeur doit vous remettre la carte grise barrée (certificat d’immatriculation) avec la mention : vendu, la date et votre nom. Dans le cas où le certificat d’immatriculation comporte un coupon détachable, le vendeur indique vos coordonnées la date de cession et vous signez, sinon, il découpe un coin de la carte grise et y inscrit les mêmes mentions. Si le certificat d’immatriculation a plusieurs co-titulaires, chacun doit le signer.

Il convient également de remplir le certificat de cession, de le signer, et l’exemplaire numéro 1 vous est remis. Un reçu du paiement doit être établi. Le vendeur dispose d’un délai de 15 jours pour prévenir la préfecture, lui communiquer vos coordonnées et le double du certificat de vente. Vous disposez d'un mois pour immatriculer votre véhicule. Pensez aussi à assurer votre véhicule avant même de l’avoir en votre possession, en effet, lorsque vous allez le récupérer, il est essentiel d’être déjà assuré pour éviter tout risque, quoiqu’il puisse arriver.


mot clés :

Partager   

  
  

Articles similaires


Meilleurs articles