10 Apr 17

Astuces pour améliorer les performances des motos scooters

Partager   

  
  

Les motos scooters figurent parmi les véhicules 2 roues les plus en vogue du moment. L’engouement pour l’engin est surtout observable chez les jeunes. En plus d’être une moto légère et facile à conduire


Les motos scooters figurent parmi les véhicules 2 roues les plus en vogue du moment. L’engouement pour l’engin est surtout observable chez les jeunes. En plus d’être une moto légère et facile à conduire, le scooter permet de se déplacer rapidement en ville durant les heures de pointe avec une consommation moindre de carburant. Mais derrière son côté pratique, ce type de 2 roues peut atteindre des performances hallucinantes grâce à certaines modifications. Retrouvez tout au long de cet article quelques astuces pour y arriver et quelques mots sur les dangers de telles modifications.

Les prinpales modifications à apporter pour augmenter les performances des motos scooters

Comme pour le cas d’un véhicule occasion destiné à la course, la préparation du moteur des motos scooters destinés à la course sur piste consiste à apporter des modifications plus ou moins importantes sur le moteur. Ces modifications portent sur les éléments suivants :

Le haut du moteur

Il y a deux types de modifications : le stage 1 et le stage 2. Dans le stage 1, on travaille essentiellement sur le cylindre et la culasse pour la mise en place de diagrammes d’admission et d’échappement plus performants. Dans le stage 2, le travail est plus poussé, le cylindre fait l’objet d’une préparation personnalisée et adaptée au type de course que vous projetez de faire.

Le bloc moteur

Ce dernier doit être retravaillé si vous utilisez des pièces kit comme un vilebrequin renforcé MHR team, 2Fast, ou TCR. Ces derniers sont souvent top gros pour pouvoir entrer dans un bloc moteur standard. Les modifications à faire se font souvent par voie d’usinage et de fraisage. Enfin, pour obtenir des performances optimales, le mieux est de recourir aux services de professionnels dans la préparation de moteurs de moto de course.

Les dangers liés aux modifications des motos scooters

D’emblée, sachez qu’il est strictement interdit de circuler sur les routes avec une moto scooters modifiée. Cet état de la législation est fondé sur plusieurs faits. Tout d'abord, prenant le cas d’un scooter moto 50cc. Si ce type d’engin subit des modifications, il peut facilement atteindre les 120 km/h en vitesse de pointe. Or, la configuration d’origine de cette moto (poids, taille, freins…) ne lui permet pas de supporter de telles contraintes de vitesse.

Ensuite, sachez que les différentes pièces utilisées pour augmenter les performances des motos scooters s’usent très vite. Cela constitue un danger permanent pour le conducteur et les autres utilisateurs de la route. Notez aussi les sanctions légales que l’on encoure lorsqu’on conduit un scooter modifié sur la route (amende de 135 euros, amende de 7500 euros en cas de vente). Enfin, à part les différentes sanctions légales, la modification d’un scooter conduit aussi à l’annulation de votre assurance 2 roues. Important, pour être performant et endurant sur la piste, il est fortement conseillé de suivre la préparation physique pour pilotes de voitures sport.


mot clés :

Partager   

  
  

Articles similaires


Meilleurs articles