16 Nov 17

Découvrir les circuits de course en Argentine

Partager   

  
  

Courses de voiture en Argentine


Les passionnés de cultures et de découverte connaissent l'Argentine à travers ses gauchos, les cavaliers chargés de garder les troupeaux dans la Pampa, et le Tango, ce fameux style de danse typique de la région. Mais l'Argentine, c'est aussi une nature à la fois généreuse et diversifiée, mais surtout de vastes circuits automobiles qui sauront surprendre les férus de sport mécanique et de vitesse. Quelques-unes de ces boulodromes méritent parfaitement le détour et constituent de bons plans de parcours lors d'un séjour sur les lieux.

L’autodrome Juan y Oscar Galvez

Tracé au nord-ouest de Buenos Aires dans le grand parc d’Almirante-Brown, le circuit de l'autodrome Juan y Oscar Galvez est l'une des pistes les plus réputées d'Amérique du Sud. Il est d'ailleurs le premier à avoir accueilli les compétitions de Formule 1 dans cette région. Cette grande piste de forme triangulaire se distingue par ses virages diaboliques (Curvón Passadore, Ascari ou encore Horquilla qui lui ont valu de recevoir la première compétition internationale le 18 janvier 1953.

Durant leur voyage sur mesure en Argentine, les routards constateront que le niveau des dénivelés est assez moyen. Mais ce petit défaut est tout de suite rattrapé par les trois chicanes qui constituent de véritables obstacles. Durant des années, des travaux ont été mis en place pour aménager le domaine et lui permettre de devenir une référence en matière de course automobile.

Cependant, les retards ont fait que l'autodrome n'aura pas été éligible pour la catégorie reine en 1998. Aujourd’hui, la piste qui a vu naître la carrière du grand Juan-Manuel Fangio, surnommé le « El Maestro », a été bel et bien réhabilitée.

Nous sommes déjà loin de ces paysages qui ont quand même permis au quintuple champion du monde de se démarquer une dernière fois en 1957. La traversée se faisait déjà dans le sens inverse des aiguilles d’une montre en ce temps-là. Les années suivantes ont vu le règne de Stirling Moss.

Depuis, plus rien. Actuellement, les autorités du pays s'attendent à une nouvelle période de réussite suite à la modification du virage d’Horquilla qui a été remplacée par un passage serré à droite réduisant la longueur du parcours à 3.345 km.

Le circuit de Termas de Rio Hondo

S'étendant sur plus de 4.805 m dans la ville de Termas de Rio Hondo, la piste de Termas de Rio Hondo est un grand autodrome qui accueille le Grand Prix d'Argentine de MotoGP depuis 2014. Le circuit figure parmi les plus récents parcours argentins.

Après avoir la finition des travaux en 2007, les autorités ont tenu à inaugurer le domaine en 2008. C'était une stratégie planifiée puisque c'était la meilleure année pour se préparer aux compétitions internationales en débutant par les rencontres nationales.

La Dorna, une grande entité qui régit les activités, a jugé bon de ne pas choisir le circuit durant les années suivantes. Le projet d'homologation du circuit par la Fédération internationale de Motocyclisme a pris quelques retards. Sans oublier les litiges qui ont confronté le pétrolier espagnol Repsol [principal sponsor] et les autorités locales.

Les travaux ont quand même repris et on décida que le championnat pour les saisons 2014 à 2016 se déroulera sur les lieux. L'autodrome provincial de Termas de Rio Hondo se démarque par ses 14 virages et sa ligne droite de 1.060 m.

>>> Lire aussi notre guide préparation physique pour pilotes de voitures de sport si vous pratiquez le sport mécanique


mot clés :

Partager   

  
  

Articles similaires


Meilleurs articles