19 Sep 18

Points positifs et négatifs de l'assurance au kilomètre

Partager   

  
  

Certaines compagnies d'assurance proposent depuis quelques temps une assurance au kilomètre pour les personnes qui veulent alourdir leur budget.


Dans ce système, la tarification à payer dépend du nombre de kilomètres parcourus chaque année avec la voiture. Passons en revue les avantages et les inconvénients de ce type d’assurance.

Assurance auto au kilomètre : un système intéressant

Une assurance au kilomètre  est un système qui est très avantageuse lorsqu’on n’utilise que très rarement son véhicule par exemple pour faire seulement quelques courses ou pour une urgence. C’est donc un type d’assurance destiné principalement pour les conducteurs qui roulent moins de 10 000 km par an tels que les retraités ou étudiants.  Ensuite, un autre avantage avec ce système c’est que les risques d’avoir un accident sont réduits parce qu’on roule très peu.

En outre, avec l’assurance au kilomètre, les garanties qu’on peut obtenir peuvent être les mêmes qu’avec l’assurance auto traditionnelle. Ce qui les différencie est seulement le mode de calcul du nombre de kilomètre. Si on choisit de souscrire à ce type d’assurance, cela veut dire qu’on opte pour l’assurance de la Responsabilité civile dont la formule est tous risques. Il faut aussi savoir qu’avec ce type d’assurance, la voiture sera plus facilement géolocalisée grâce à un boîtier qu’on installe sur le véhicule. En cas de vol ou d’accident donc, ce dispositif facilitera la recherche du véhicule.

Les inconvénients de souscrire à une assurance auto au kilomètre

Même si l’assurance auto au kilomètre possède de nombreux avantages, elle peut avoir certains points négatifs. Si vous constatez une surconsommation, vous devriez payer le surplus à l’assureur. Dans le cas où vous avez dépassé 2 000 kilomètres, le prix à payer sera bien plus qu’une assurance auto traditionnelle. Vous devriez donc bien réfléchir au choix de kilométrage annuel avant de souscrire une assurance au kilomètre. Il est nécessaire de s’informer donc sur le montant à payer par kilomètre supplémentaire en cas de dépassement du kilométrage prédéfini. Il faut aussi tenir compte des éventuelles modifications, comme un déménagement ou un changement de travail.On peut facilement parcourir 10 kilomètre de plus par jour sans vraiment s'en rendre compte. Mais, sur une année, cela implique une différence de plus de 3.000 km.

Un autre inconvénient avec cette assurance aussi qu’avec le boîtier posé dans votre véhicule, l’assureur obtiendra vos informations personnelles et il va scruter tous vos déplacements.

Méthodes utilisées par les assureurs pour calculer la prime d’assurance

Pour calculer la prime d’assurance, les assureurs utilisent deux modes de calcul à savoir le forfait kilométrique et le paiement au kilomètre. Dans le premier type, l’assureur et l’assuré définissent dès la signature du contrat un kilométrage à l’année. Pour ne pas dépasser le nombre de kilomètres choisi, le conducteur doit savoir la fréquence d’utilisation de son véhicule. En ce qui concerne le second type, c’est un mode de calcul permettant au conducteur d’effectuer le nombre de kilomètres qu’il souhaite. C’est là qu’entre en jeu le boîtier qui détermine le nombre de kilométrage effectué en une année.


mot clés :

Partager   

  
  

Articles similaires


Meilleurs articles