10 Apr 17

Swaper son moteur est-il légal ?

Partager   

  
  

Plusieurs sont les automobilistes qui souhaitent booster la performance du moteur de leur véhicule. La préparation automobile est de plus en plus tendance chez les amateurs de tuning mécanique


Plusieurs sont les automobilistes qui souhaitent booster la performance du moteur de leur véhicule. La préparation automobile est de plus en plus tendance chez les amateurs de tuning mécanique. Swaper son moteur, lorsqu’il s’agit d’une voiture dédiée au circuit ne cause pas du tout de problèmes. Mais quand il est question d’une voiture particulière qui circule sur les routes françaises, faire un swap moteur est-il légal ?

Une « Swap Perfo »  est illégal

On entend par Swap Perfo, le fait d’installer un moteur dont la puissance et les performances sont plus développées que le moteur d’origine. Mais est également considérée comme une Swap Perfo, un moteur qui n’existe pas dans la gamme d’origine du véhicule. Les installations dont le but est de booster les performances du moteur sont illégales du point de vue de la législation. En effet, le code de la route en France ne prévoit pas de modifications des véhicules, ce qui n’est pas le cas en Allemagne où la règlementation concerne tant les accessoires que les installations swap.

Un service d’homologation pour les véhicules modifiés

Toutefois, malgré que les transformations de véhicules ne soient pas prévues par la loi, il existe un service d’homologation pour les véhicules modifiés : la DRIRE ou Directions Régionales de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement. Cette institution a été mise en place afin de faire respecter les normes de sécurité établies par le Ministère des Transports. Ces services d’homologation ont ainsi pour mission de vérifier qu’un véhicule dont le moteur est swapé est en règle avec les prescriptions techniques et réglementaires sur la sécurité et les nuisances.

Comment rendre légal le swap de son moteur ?

Si vous souhaitez que le swap de votre moteur soit des plus légaux, il faudra obtenir l’homologation de la DRIRE de votre région. Mais il n’est pas rare que le swap face l’objet d’un refus d’homologation. Pour obtenir une homologation pour votre véhicule modifié, il faudra monter un dossier que vous adresserez à un centre de contrôle de véhicule de la DRIRE. Si le contrôle est favorable à l’homologation, vous obtiendrez de la DRIRE, un PV de Réception à Titre Isolé (RTI). Ce document sera indispensable pour refaire la carte grise de votre véhicule à la suite de la transformation. Plus d’information sur carte grise.org.


mot clés :

Partager   

  
  

Articles similaires


Meilleurs articles